Paul Margoulin

Paul Margoulin

Blaise Lacolley

Paul Margoulin

Par Air Ephemer
Vous connaissez le mystérieux Margoulin : détourneur d’images, il vous a montré dans nos pages l’usine du père Noël, l’origine de la télé, le dimanche à la rivière...

Je l’ai rencontré chez lui, à Villedieu, il m’a accueilli téléphone à la main, sourire aux lèvres et rollers aux pieds : c’est bien un humain, et non pas une machine à prouts. Pourtant, on pourrait croire qu’il a des super­ pouvoirs, tellement son activité est multiple ! Quand il ne peint pas les vitrines normandes avec son compère Maxime, qu’il ne fait pas du graphisme ou du détournement, il applique ses dessins au pochoir sur les murs ou sur des toiles. Il participe activement aux Artistes en Normandie qui organisent les salons à Caen, Bayeux et Avranches ; mais aussi à Pont Sur l’Art, biennale internationale à Saint­-Lô qui nous fait découvrir l’art contemporain. Bon, malgré cela, son chien s’appelle Biscotte, et il ne sait pas vraiment faire le thé, personne n’est parfait en réalité.

Paul Margoulin
;

C’est un artiste autodidacte et engagé : pendant le confinement, il a lancé le projet de street art collaboratif « TRAPPED !».
Paul Margoulin

Le principe est simple : 100 œufs uniques sont piégés dans des boites numérotées de 001 à 100. Les boites sont déposées, au fur et à mesure, dans des lieux non définis en France et à l’étranger. Celui ou celle qui trouve une boite peut l’emporter. Il doit alors faire sortir l’œuf de sa boite, le faire évoluer. Il devient "Libérateur”.
Paul MargoulinPaul MargoulinPaul Margoulin
Toute démarche est possible. Le but ? Faire preuve de créativité. Il n'y a pas de limite ! Le “Libérateur” doit envoyer ses photos à paulmargoulin@outlook.fr
Chaque boite déposée ainsi que les créations du “Libérateur” sont à retrouver sur l’insta et le fb @paulmargoulin
Paul Margoulin

Sur la vingtaine d’œufs déjà déposés en France, tous n’ont pas redonné signe de vie, mais certains ont vécu des aventures : une petite fille en a mis un au lit, un photographe de street art en intègre un dans ses compositions, un autre est devenu un hommage à un jeune décédé... Alors si vous en trouvez un œuf en cage suspendu à une chaîne, vous saurez d’où il vient: de Villedieu­ les­Poêles !